Les meilleures solutions pour réussir un pavage extérieur

réussir un pavage extérieur

Le revêtement du sol à l’extérieur ne doit pas être pris à la légère. Plusieurs techniques peuvent être utilisées lors de ce projet, dont le pavage. Pour cela, il est impératif de bien préparer le terrain et d’utiliser des matériaux qui résistent à tout type d’agressions. Cette méthode constitue par ailleurs une alternative esthétique vis-à-vis du béton ou de l’enrobé. Voici les différentes techniques à choisir pour un pavage réussi.

Le pavage sur lit de sable, une technique recommandée pour les allées piétonnes

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour réussir un pavage sur lit de sable. Il a par exemple la résistance aux intempéries et aux charges, l’entretien régulier du matériel, le type de pavé à installer et bien d’autres. Cette technique est surtout recommandée pour les allées piétonnes et les pavages de plus de 6 cm d’épaisseur. On peut découvrir sur ys-pavage.be les différentes conditions à prévoir pour bien mener cette installation. Sinon, ci-après se trouvent quelques formalités à respecter pour lors de la pose de ce revêtement de sol.
Pour commencer, il faut délimiter le périmètre de pavage en utilisant des repères pour dessiner les motifs. Ensuite, on doit décaisser la zone sur une profondeur de 15 à 20 cm. Une fois terminée, on peut poser les pavés selon le plan de calepinage tout en laissant une place pour les joints. Pour ce faire, il est conseillé d’utiliser des cales de même dimension que l’on intercale entre les pavés afin de toujours obtenir le même écart.
La prochaine étape consiste à damer le pavage à l’aide d’une dameuse. Lors de cette démarche, il faut tasser les pavés pour avoir une surface plane. L’utilisation du sable est de mise pour jointer le pavage. L’arrosage de l’ensemble du pavage reste indispensable pour tasser facilement les pavés.

Le pavage sur chape de mortier, une solution pour bien aligner les pavés

En termes de pavage extérieur, cette technique est souvent choisie pour paver une dalle de béton (piscine, terrasse, allée de jardins, etc.). Elle permet surtout de corriger ou d’ajuster la profondeur du pavage et de résoudre les différences de niveau entre les pavés. Lorsque les modèles utilisés représentent des irrégularités, le pavage sur chape de mortier constitue une excellente alternative.
En ce qui concerne la procédure de pavage sur chape de mortier, il faut commencer par le nettoyage de la dalle de béton. Cette démarche est très importante avant de démarrer le revêtement du sol. Il est capital que la dalle soit bien propre pour que le mortier puisse adhérer correctement. L’usage d’un mortier prêt à l’emploi est conseillé si on ne sait pas comment le composer.
L’étape suivante consiste à déposer les pavés sur un lit de mortier de 2 cm d’épaisseur. Ces éléments doivent être bien alignés et bien tasser, sans oublier de vérifier systématiquement le niveau à la surface. Puis, on peut jointer le pavage avec des joints de mortier ou avec du sable.
Enfin, quelle que soit la méthode choisie pour revêtir un sol extérieur, le plus important est de se procurer une zone à paver bien délimitée et stable pour accueillir le pavage. Par ailleurs, la vérification de la pose est à ne pas prendre à la légère parce que les pavés doivent s’aligner suivant le motif et que la surface reste toujours plane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *