Les différents types de châssis

chassis en pvc

Il existe plusieurs genres de châssis : en PVC, en acier, en aluminium, en bois, en fibre de verre, en polyuréthane et les châssis mixtes. Chacun a ses spécificités et il est à vous de voir lequel se rapporte à vos besoins.

Caractéristiques de chaque type de châssis

Les châssis en bois ont une valeur de transmission thermique Uf peu élevée comparée à leur homologue métallique. Ils sont étanches à l’eau et à l’air. Ils ont un joint périphérique continu. Ils ont une chambre de décompression drainée, et une chambre pour loger la quincaillerie. De plus, certains châssis en bois sont dotés de cavités, ou sont composés de plusieurs plis de lamelles collés présentant des performances thermiques élevées.

Le châssis en aluminium

Les châssis en aluminium sont vraiment différents des menuiseries en bois. Les châssis en aluminium comportent des marques extrudées creuses fixées au moyen d’attaches mécaniques. Ils ont une bonne étanchéité à l’eau et à l’air. Sa chambre de décompression est drainée. Il a également une mousse isolante. Ils facilitent la récupération des eaux et leur évacuation vers l’extérieur. Comme l’aluminium a une forte conductivité thermique, une coupure thermique en matériau isolant a été conçue pour répondre aux exigences de confort thermique. Ainsi, une isolation est introduite entre deux profilés, l’un intérieur et l’autre extérieur, évitant ainsi tout contact alu-alu. Sur https://bochassis.be, par exemple, il vous est possible de demander un devis pour une création sur mesure.

Le châssis en acier

Les châssis en acier sont dotés de profilés extrudés creux fixés au moyen d’attaches mécaniques. Comme l’acier a une forte conductivité thermique, un principe de coupure thermique en matériau isolant a également été conçu pour le confort thermique. Ils sont étanches à l’eau et à l’air. Ils ont une chambre de décompression drainée et une chambre pour loger la quincaillerie. Ils récupèrent les eaux et les jettent vers l’extérieur. Ils ont également une mousse isolante.

Le châssis en PVC

Le châssis en PVC quant à lui est thermoplastique. Cela veut dire qu’il peut ramollir sous l’action de la chaleur et de durcir sous l’action du froid. La composition chimique de ce matériau est variable et les adjuvants au PVC jouent un rôle très important. Ils permettent de réduire la fragilité du matériau, permettent également de faciliter sa mise en forme et empêcher les dégradations causées par la chaleur, l’oxydation et le rayonnement solaire.

Le châssis en PVC est également étanche à l’eau et à l’air. Il a une acoustique améliorée. Certaines marques de châssis en PVC peuvent être renforcées par un acier zingué. Puis, comme ce genre de châssis peut former de grandes baies, il est conseillé de le rigidifier si le cas se présente. Le châssis en PVC a aussi une chambre de décompression drainée et d’une chambre pour installer la quincaillerie.

Le châssis en fibre de verre

Il y a également le châssis en fibre de verre. Il s’agit des profilés creux créés par pultrusion qui sont joints ensemble par des attaches mécaniques. Généralement, le châssis en fibre de verre possède une valeur isolante plus élevée que le châssis de bois s’il est bien conçu. Enfin, le châssis en polyuréthane. Il est doté d’un matériau thermodurcissable qui est utilisé pour produire des pièces plastiques, des peintures, des mousses isolantes, etc. Ce matériau offre une très grande liberté de conception.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *